Les modes actifs sous le signe de la passivité

« Nous créerons un réseau REV (Réseau express vélo) : nous augmenterons l’usage des 2 roues dans l’agglomération en aménageant des axes où les cyclistes ne seront pas ralentis par des feux ou des carrefours. » site internet de campagne de Jean-Luc Moudenc – 2014

Et vous, vous en pensez quoi ?

Pas de trace de ce REV. Pas plus que des pistes cyclables confortables, lisibles, bien signalées, sécurisées et sans rupture également promises. L’enjeu est pourtant important. Il s’agit de réduire les bouchons qui engorgent chaque jour l’agglomération toulousaine, mais c’est aussi un enjeu environnemental et de santé publique. Le vélo émet 0g/km de CO2 contre 240g/km pour la voiture et les salariés cyclistes sont moins souvent malades (-15% d’arrêts maladie). 

Pour faire changer les habitudes, il faut s’en donner les moyens : tracer des pistes cyclables et assurer une continuité entre elles, améliorer le stationnement, développer les services comme la location, proposer des ateliers de réparation, favoriser l’intermodalité avec d’autres modes de transports…

Anonyme
il y a 6 mois

Je circule en velo tout les jour pour aller travaillé depuis plus e 10 ans. Le reseau de piste cyclable a Toulouse c'est certe amélioré mais il reste mauvais. De plus les cyclistz...

Anonyme
il y a 7 mois

je regarde un plan des pistes cyclables de mon quartier ; et devinez ce que je vois ? un mikado, vous savez ces bâtons que l'on jette sur une table dans le désordre et sans continuit&eacu...

Anonyme
il y a 7 mois

Cycliste au quotidien (récemment percuté par une voiture...), voici mes constats depuis l'arrivée de la nouvelle municipalité en matière de déplacement cyclab...

il y a 7 mois

par rapport à il y a dix ans, c'est fou les gens qui utilisent le vélo. il est devenu un moyen de déplacement comme les autres. il a sa place dans le réseau de transpo...

Et vous, vous en pensez quoi ?