SÉCURITÉ / TRANQUILLITÉ


La prévention et la médiation oubliées

 « Nous nous étions engagés à faire travailler ensemble dans un même lieu la Police Municipale, la Police Nationale, la Gendarmerie, le SAMU ainsi que les Pompiers. Pour des raisons propres à chacun, ce projet n'est pas réalisé. » Site internet de bilan de mi-mandat - 2017

Et vous, vous en pensez quoi ?

Le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) est en sommeil. Il permettait pourtant de réunir tous les acteurs locaux concernés afin de définir des priorités et agir pour lutter contre l’insécurité. La droite toulousaine oublie que la sécurité doit s’inscrire dans une logique de répression, mais aussi de médiation et de prévention.

L’office de la tranquillité, qui réglait entre autres les incivilités, a été supprimé. La politique de médiation a été abandonnée : les médiateurs qui assuraient la cohésion sociale dans les quartiers ont été remerciés.

La prévention de la délinquance est également rendue plus difficile par la baisse des subventions aux associations présentes sur le terrain.

Et vous, vous en pensez quoi ?