SERVICES PUBLICS


Services publics : la double peine !

 « Faire grandir le service public, c’est faire le choix de la qualité de vie et de la proximité » Jean-Luc Moudenc, vœux aux personnalités 2017

Et vous, vous en pensez quoi ?

Malgré la forte augmentation de la population toulousaine, la majorité municipale s’entête, au nom de l’austérité, à ne pas remplacer les salariés de la ville qui partent à la retraite. Cela entraîne une dégradation inévitable des services publics de proximité :

- diminution des horaires d’ouverture des bibliothèques, des centres de loisirs, des crèches, des piscines municipales…

- découragement des équipes municipales face au manque d’effectifs et de moyens,

- réduction du nombre des emplois-étudiants saisonniers, pour les remplacements en période estivale.

Pourtant, tous les services municipaux ont augmenté : suppression des gratuités pour les transports (seniors, chômeurs, RSA...) et hausse pour les autres catégories d’usagers, suppression de la gratuité de la cantine pour les familles en difficultés, augmentation des tarifs des CLAE, des piscines, des patinoires,  mise en place de tarifs spéciaux pour les « non-toulousains »…

Faire payer plus pour offrir moins, tel est le nouveau crédo du maire de Toulouse.

Anonyme
il y a 9 mois

PAYER PLUS POUR PROFITER MOINS. JE TROUVE CELA POURRI ET INJUSTE. ANTIPATHIQUE ET ANTCITOYEN AU POSSIBLE. AUSTERITE TOUJOURS PLUS!!!!!!!!!!!!!!!

Et vous, vous en pensez quoi ?