CULTURE / SPORT


La fin de grands projets culturels

« Le site de la Grave sera transformé : il accueillera un hall d’exposition d’art plastique et la Cité de la Danse. » Candidat Moudenc, journal de campagne 2014

 « La Cité de la danse n’est plus d’actualité. » JL Moudenc, La Dépêche du Midi 24 septembre 2014

Et vous, vous en pensez quoi ?

De nombreux projets, programmés par la majorité de gauche, ont été abandonnés :

- la Maison de l’Image au Mirail, qui aurait également permis un projet urbain de désenclavement du quartier. L’abandon de ce projet, déjà engagé, a coûté 3 millions d’euros de dédommagements aux contribuables toulousains ;

- la Maison de l’Urbanisme, prévue dans le bâtiment de l’ancien cinéma des Nouveautés (vendu à un promoteur pour construire un hôtel) ;

- Même le projet-phare du programme électoral de la droite, « L'étoile de musique Saint-Michel » (avec, entre autres, un auditorium de 1 600 places sous l’ancienne prison Saint-Michel) n’a pas dépassé le stade de promesse électorale : on attend toujours un projet précis, un financement, un calendrier…

Lieu symbolique de la culture à Toulouse, l’Espace Croix-Baragnon est en vente. Les associations culturelles, les ateliers qu’il abritait sont priés d’aller voir ailleurs !

Le château de la Mounède, symbole de l’action culturelle dans les quartiers, a été privatisé au bénéfice d’un projet très éloigné des ambitions initiales, alors qu’il a fait l’objet d’importants investissements durant le précédent mandat : un million d’euros jeté aux oubliettes !

Et vous, vous en pensez quoi ?